Essayer d’être moins c..

Souvent, les situations collectives auxquelles nous confronte le travail – journalisme notamment, mais pas que – ne font pas ressortir ce qu’il y a de meilleur chez les autres, portant l’horrible étiquette de « collègues », voire « confrères » ou « consoeurs », ce qui sonne mieux mais ne les empêche pas toujours de se comporter comme de vrais cons.nnes (dans ce cas, vive l’écriture inclusive). De temps en temps néanmoins, il est utile de se regarder soi-même un peu dans le miroir, pour voir à quel points nos petits travers, ou plutôt certaines lois inconscientes qui nous guident à l’insu de notre plein gré, peuvent nous transformer nous aussi en pantins involontairement nuisibles. Bref, quelques bases de psychologie peuvent aider à s’extraire un peu le cerveau de ce bordel pour mieux l’appréhender, voire huiler un peu la machine. Et si ça ne suffisait pas, tant pis, autant se muscler un peu les neurones que de mariner dans une ambiance mortifère d’ignorance crasse.
Ainsi, la lecture de quelques classiques de la psy et de la philo ne peuvent pas faire de mal, d’où cette catégorie ouverte dans le blog, pour l’édification des foules et la mienne. N’hésitez pas à contribuer, ma culture et mon QI ayant certaines limites. Si si, je vous jure…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s